JJ72, vite effacé des charts

Publié: 23 novembre 2010 dans découverte, rock
Tags:, ,

Quand on parle de l’Irlande, on pense tout de suite à la musique celtique. Ensuite viennent U2 et The Cranberries. JJ72 n’est en général pas cité, et c’est bien dommage. Pendant 10 ans, le trio de Dublin a joué un rock entraînant et sombre, avant de se séparer faute d’un accord avec son label pendant la préparation d’un troisième album. JJ72 était composé d’un chanteur-guitariste, d’une bassiste et d’un batteur. Et à l’écoute, on croirait franchement que c’est la bassiste qui tient le micro. D’accord, pour une femme, la voix serait un peu cassée. Mais quand on sait que c’est un homme, on ne voit plus JJ72 comme avant. Avec sa voix plutôt aigüe, Mark Greaney nous entraîne dans un monde relativement sombre, en témoigne la quasi-absence de couleurs sur presque tous les clips. La guitare et la basse sont entraînantes, presque grandiloquentes parfois (« Formulae »).
Le trio a enregistré deux albums. Le premier (JJ72, 2000), a été un franc succès (500 000 exemplaires vendus sur les îles britanniques), porté par les très  bons « Oxygen », « October Swimmer », « Snow », ou « Undercover Angel ». Mais le second opus (I To Sky, 2002) a fortement déçu, entraînant le déclin du groupe. Si JJ72 était inspiré et dynamique, on a effectivement l’impression que le syndrome du deuxième album est passé pendant la préparation d’I To Sky, malgré quelques titres efficaces (« Formulae », « Always And Forever »). L’ensemble donne une impression de déjà-vu dans le premier album, et de précipitation dans les compos.  Encore un groupe qui est rapidement retourné dans l’anonymat.

Publicités
commentaires
  1. Chris dit :

    Quand on parle d’Irlande, il y a surtout Rory Gallagher !! Une statue à Dublin, sur laquelle vont vomir ses fans les plus acharnés. Un musée en son honneur. Les deux lives de rock blues les plus énergiques de l’histoire du rock !
    U2 et Cranberries… merci pour les références. Et Rory, quand même ! Un des plus brillants guitaristes des dernières décennies.
    Pour l’anecdote
    La légende voudrait qu’un journaliste demande un jour à Jimy Hendrix :
    « How does it feel to be the greatest guitar player in the world? »
    « I dunno, ask Rory Gallagher. »

    • Auteur dit :

      Toutes mes excuses, mes lacunes sont telles que c’est la première fois que j’entends parler de Rory Gallagher.
      Au moins, je sais ce que je vais écouter ce soir.
      Merci de la précision, et surtout de l’anecdote.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s