Stranded Horse, intimiste

Publié: 23 février 2011 dans découverte, pop
Tags:, , , ,

Stranded Horse (précédemment Thee, Stranded Horse), c’est le pseudonyme de Yann Tambour. Il a commencé par jouer sous le nom d’Encre, un projet dans lequel il était déjà seul, et jouait du piano et de la guitare. Il s’est petit à petit tourné vers la kora, sorte de guitare africaine avec 21 cordes le plus souvent (pour résumer en une ligne).
Thee, Stranded Horse a débuté en 2007, avec Churning Strides, un album reposant. Avec des mélodies posées, une voix calme et un rythme tranquille, Stranded Horse vous plonge dans son univers et vous fait tout oublier, jusqu’à vos impôts (‘So Goes The Pulse »« Swaying Eel »).
En janvier dernier, Yann Tambour a perdu son « Thee » et est revenu avec Humbling Tides, sous le nom Stranded Horse. Un opus très proche du précédent. A la kora s’ajoute parfois un violon, qui rend les mélodies plus planantes (« Le Bleu et l’Ether »). Pour le reste, peu ou pas de changement, mais toujours de la qualité (« Shields »).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s