Times New Viking, brouillon revendiqué

Publié: 31 mars 2011 dans découverte, lo-fi
Tags:, , , , ,

Accords impeccables, voix posées, arrangements parfaits, guitares enflammées… autant de choses à oublier complètement s’il vous vient à l’idée d’écouter Times New Viking. Le trio américain est plutôt à classer dans le genre rock crasseux, option lo-fi (« No Time, No Hope »). Pas facile de percer quand on joue une musique pas vraiment radiophonique (loin de moi l’idée de critiquer les radios ici, cela paraît réellement inimaginable d’entendre un jour Times New Viking, quelle que soit la station). Le groupe persévère pourtant, avec déjà quatre albums au compteur, tous plus crades les uns que les autres, et dans lesquels il n’y a pas de basse mais un synthé.
Tour à tour entêtante (« Indian Winter », « Teen Drama »), entraînante (« We Got Rocket », « Drop-Out ») ou psychédélique (« Lovers’ Lane »), la musique de Times New Viking rappelle certains délires des Pixies et nous offre d’une manière plus générale un retour dans cette période entre la fin des années 1980 et les années 1990, où jouer un son crasseux pouvait aussi être la marque des plus grands (Pavement). Ces trois Américains nous rappellent que la musique peut aussi être le plaisir tout simple de gratter quelques cordes ou de taper sur des peaux avec des baguettes, sans systématiquement rechercher l’esthétique parfaite (ou l’esthétique tout court en l’occurrence).
Le cinquième album du groupe, Dancer Equired, est prévu pour la fin du mois d’avril prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s