Pour écouter « Marcata », pas de Minutes à perdre

Publié: 30 novembre 2011 dans découverte, garage
Tags:, , ,

C’est un peu comme ouvrir une boîte dans laquelle se trouve un diable à ressort. Dès les premiers accords de Marcata, l’album des Irlandais de The Minutes, les riffs sont gras, Mark Austin hurle plus qu’il ne chante, le batteur cherche à trouer sa caisse claire. La seule véritable différence avec le diable en plastique de la boîte, c’est que celui-ci reste immobile au bout d’une ou deux secondes.
Marcata, ce serait plus une boîte de Pandore remplie de bruit et d’énergie (« Monster », « Secret History »). Durant les 34 minutes que dure la déflagration, on plonge dans un rock garage qui donne envie de pousser des murs. Heureusement, l’album contient aussi des sonorités blues (« Black And Blue (A Letter) »), ce qui nuance légèrement le ressenti global, et permet d’éviter de passer uniquement pour un bourrin ou un adolescent en pleine remise en cause de l’autorité.
The Minutes, aussi explosifs sur scène qu’en studio, semblent être l’archétype du groupe à écouter dans un garage crasseux avec une chaîne hi-fi sur le point de rendre l’âme.

A écouter en boucle (5/5)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s